Laurent DEVREUX, Notaire à Lessines

 

Laurent DEVREUX

Notaire à Lessines

 

DEVREUX, Laurent

Rue César Despretz 26
7860 Lessines
Tel. (068) 33.24.00 / (068) 33.24.01 / (068) 25.03.42
Fax. (068) 33.73.25

LDE
TVA BE 0863589812
RPM Mons-Charleroi division Tournai
Assurances du Notariat scrl

 

26 février 2020

Ciara, Dennis, et Ellen le week-end passé. Ces dernières semaines, on a dû apprendre beaucoup de nouveaux noms pour les tempêtes qui ont touché notre pays. Ces tempêtes peuvent faire beaucoup de dégâts à votre maison. C’est une piqûre de rappel qu’il faut faire attention aux assurances quand vous achetez un bien immobilier. Et pas seulement pour les dégâts causés par les tempêtes, la malchance peut être partout….

L’assurance incendie

L'assurance incendie couvre non seulement les dommages causés par le feu, mais aussi, par exemple, les dégâts causés par les tempêtes ou les inondations. Contrairement à la croyance populaire, la souscription d'une assurance incendie n'est pas une obligation légale. Néanmoins, il est fortement recommandé de souscrire une telle assurance. Si vous contractez un prêt, la banque peut également vous obliger contractuellement à souscrire une assurance incendie.

En tant qu'acheteur, vous assumez le risque de dommages dès le moment où vous êtes propriétaire. Cela peut se faire au moment de la signature du compromis de vente, mais souvent la propriété ne sera transférée qu'au moment de la signature de l'acte authentique. En principe, l'assurance incendie existante sur la propriété se poursuivra trois mois après l'acte authentique, afin de s'assurer que la propriété ne soit pas non-assurée. En pratique, l'acheteur aura souvent l'obligation d'assurer le bien dès la signature de l’acte authentique de vente. Le vendeur résiliera alors son assurance après la signature de l'acte notarié.

L’assurance solde restant dû

La souscription d'une assurance solde restant dû est également indispensable lors de l'achat d'une maison. Cette assurance est une protection importante pour vos héritiers (par exemple votre conjoint ou votre enfant) au cas où vous décéderiez avant d'avoir remboursé votre prêt. Il existe plusieurs formules. Par exemple, vous pouvez choisir une couverture de 50 % à 50 % avec votre conjoint, le conjoint survivant devant alors payer la moitié du montant restant. Une autre possibilité est une couverture de 100 % à 100 %. En cas de décès de l'un des partenaires, le montant restant du prêt sera remboursé en totalité. Le partenaire survivant n'aura alors rien à rembourser. Enfin, un établissement financier peut vous proposer, à vous et à votre partenaire, une couverture sur mesure, le pourcentage de couverture dépendant de divers facteurs.

Assurance perte de revenus

Si vous achetez en Wallonie, la Région wallonne propose de souscrire pour vous une assurance gratuite contre la perte de revenus. Elle permet le remboursement d'une partie de votre prêt hypothécaire si vous perdez votre emploi (perte totale et involontaire) ou si vous vous trouvez en incapacité totale de travail ou en mise en disponibilité. Cette assurance couvre le paiement de votre prêt à concurrence de 9.000 euros maximum par an pour une durée maximale de 3 ans, si la perte de revenus intervient dans les 8 premières années du prêt.

En souscrivant cette assurance, vous vous engagez pour une période de 8 ans à occuper le logement à titre de résidence principale, et à ne pas le vendre, ni le louer, en tout ou en partie. La demande doit être introduire dans les 12 mois suivant la passation de l'acte d'emprunt hypothécaire. Pour la demander, vous devez remplir le formulaire de demande qui est disponible sur le site du Département wallon du Logement

Une fois rempli, vous devez envoyer le dossier complet au Département du Logement.

Source: Fednot

21 février 2020

Dans le cadre de la semaine immobilière,  les notaires de la région bruxelloise ont réalisé l'analyse du marché immobilier de la Région pour l'année 2019. Ils ont présenté cette analyse à la presse le 21 février 2020. Vous y trouverez notamment les prix commune par commune.

Source: Fednot

20 février 2020

Depuis ce lundi, la semaine immobilière des notaires bat son plein. Les notaires des différentes provinces wallonnes se sont succédé jour après jour pour analyser le marché immobilier local de leur province. Avec la dernière conférence de presse wallonne qui a eu lieu ce matin à Namur, il est temps de tirer un bilan global pour la Wallonie. Les chiffres bruxellois seront dévoilés ce vendredi.

Le Brabant wallon est une province un peu à part au niveau régional, puisque sur les dix communes wallonnes où le prix médian est le plus élevé, neuf d’entre elles sont situées dans cette province. La seule exception est Attert, en province de Luxembourg. Avec un prix médian de 310.000 euros pour une maison, le Brabant wallon est la seule province wallonne dont le prix médian est supérieur au prix médian en Belgique, en effet le prix médian y 30 % plus élevé que la médiane nationale et 80 % plus élevé que la médiane de la Wallonie.

De l’autre côté du spectre des prix, on retrouve la province du Hainaut. Avec un prix médian de 145.000 euros pour une maison, il s’agit de la seule province qui se situe en-dessous de la médiane régionale. D’ailleurs, si l’on regarde les 10 communes wallonnes où le prix médian d’une maison était le plus bas en 2019, 8 d’entre-elles sont situées dans la province du Hainaut. Les deux exceptions sont Viroinval et Hastière, en province de Namur, qui présentent la particularité de disposer de nombreux chalets situés dans des domaines de loisir qui tirent le prix médian vers le bas.

Vous pouvez retrouver toutes les analyses province par province en cliquant ici.

Où achètent les jeunes?

La Fédération du Notariat (Fednot) s’est aussi intéressé au comportement des acheteurs de moins de 30 ans. En 2019, 26,1% des acheteurs d’un bien immobilier en Wallonie étaient âgés de moins de 30 ans. Mais où achètent-ils ?

Si l’on regarde le top 10 des communes wallonnes où la part des jeunes est la plus élevée parmi les nouveaux acquéreurs, il s’agit principalement de communes peu peuplées. 8 de ces 10 communes comptent effectivement moins de 10.000 habitants (Merbes-le-Château, Limbourg, Héron, Engis, Brunehaut, Aubel, Mussson et Berloz). Seuls Aiseau-Presles et Dison ont plus de 10.000 habitants. Ces deux communes présentent un prix médian pour une maison inférieur au prix médian de leur province respective.

Des taxes plus élevées en ville

« L’acquisition d’un immeuble en zone urbaine entraine souvent davantage de taxes. En effet, en Région wallonne, la réduction des droits d’enregistrement est liée au montant du revenu cadastral avec un plafond de 745 € pour bénéficier de cette réduction (6% de taxe au lieu de 12,5 %). En ville, ce plafond est relativement vite atteint … On constate dès lors logiquement une importante  demande des plus jeunes dans des zones rurales où les RC permettent de bénéficier de cette réduction importante sur le plan financier », analyse Renaud Grégoire, porte-parole de notaire.be.

Si l’on se penche sur les dix communes les plus peuplées de Wallonie, la part des acheteurs de moins de 30 ans varie entre 18,7% et 32%.  Ce sont dans les communes où les prix médians sont les plus bas (Charleroi, La Louvière, Seraing, Mouscron et Verviers) que le pourcentage d’acheteurs de moins de 30 ans est le plus élevé. A l’inverse, les communes qui affichent un prix médian le plus élevé (Braine-l’Alleud et Namur) ont le pourcentage le plus faible d’acheteurs de moins de 30 ans.

A quoi faut-il faire attention quand on a moins de 30 ans et qu’on souhaite acheter un bien immobilier ? « Acheter un bien entrainera inévitablement la revente de celui-ci. Parfois 20 ou 30 ans plus tard mais parfois aussi 2 ans après. Il convient donc de choisir sa localisation en tenant compte du potentiel de l’endroit où l’on achète et pas uniquement sur le niveau des prix. En effet, certains biens peinent à trouver preneur et il faut se garder de se jeter dessus uniquement parce qu’ils ne sont « pas chers »… », avertit le notaire Renaud Grégoire.

Source: Fednot

 

À votre service

À votre service

 
 

Biens à vendre

Vente de gré à gré € 145.000

Maison
Buis 8
7890 Wodecq

     
loader
 

DEVREUX, Laurent

Rue César Despretz 26
7860 Lessines
Tel. (068) 33.24.00 / (068) 33.24.01 / (068) 25.03.42
Fax. (068) 33.73.25

LDE
TVA BE 0863589812
RPM Mons-Charleroi division Tournai
Assurances du Notariat scrl

 

Heures d’ouverture
 

Notre étude est actuellement fermée

L 08:30 >  12:30   13:30 > 17:30  
M 08:30 >  12:30   13:30 > 17:30  
M 09:00 >  12:30   13:30 > 17:30  
J 08:30 >  12:30   13:30 > 17:30  
V 08:30 >  12:30   13:30 > 17:30  
S Bureau fermé Bureau fermé  
Parking

Parking

Un parking privé est à disposition de notre clientèle à l'angle de la rue César Despretz et de la rue des Fossés.

Périodes de congé